Principales pathologies du pied traitées

Pieds plats

On disait : « Les gens avec les pieds plats ne peuvent pas aller à la guerre ». La raison de cet énoncé vient du fait que le pied engendre souvent des symptômes au niveau du pied lui-même, de la cheville, des genoux et le bas du dos. C’est un pied qui fatigue habituellement plus vite à la marche.

Selon le type de pied plat, il est possible d’éviter ces symptômes et même voir à apporter une correction lorsque pris en bas âge. L ‘orthèse plantaire de correction combinée à la chaussure adéquate peuvent améliorer la condition. Selon chaque cas, différents exercices soit de renforcements / conscientisation du pas et de rééducation peuvent s’avérer de bons atouts.

Pieds creux

Le pied creux est celui où l’arche est très prononcée, amenant un pied souvent avec moins de mobilité et par le fait même, moins d’absorption de choc par le pied lui-même. Les articulations du haut se voient prendre le relais et peuvent démontrer divers symptômes (les genoux et le bas du dos étant souvent affectés).

Un pied creux peut être aussi très flexible et se comporter comme un pied plat ! Il est donc important d’avoir une bonne évaluation biomécanique permettant de bien diagnostiquer le type de pied et le traitement adéquat. Dans le cas où l’orthèse plantaire est nécessaire, la prise d’empreintes et la prescription doivent être adéquates.

Fasciite Plantaire/ Syndrome Épine de Lenoir ( Douleur au talon et à l’arche)

La douleur au talon est probablement un des maux les plus fréquents pour lequel on nous consulte. La fasciite plantaire est l’inflammation de la structure de tissus reliant l’os plantaire du talon aux orteils et qui tient le rôle important de soutien de l’arche plantaire. Le syndrome de l’épine de Lenoir est une petite excroissance osseuse présente à la base plantaire du talon près de l’insertion du fascia plantaire et autres structures plantaires. L’inflammation créée par les micro déchirures à l’insertion de ces tissus au talon provoque la douleur ressentie. Autant un type de pieds avec un problème d’alignement, une augmentation soudaine dans les activités sportives, récréatives et/ou au travail, une mauvaise chaussure, sont quelques-unes des causes de ces symptômes.

L’orthèse plantaire s’avère souvent un élément important dans la possibilité de guérir, en combinaison avec une chaussure appropriée, la diminution des exercices de façon temporaire, étirements, thérapie manuelle, bandage thérapeutique, etc.

Maladie de Sever

Douleur au talon chez l’enfant actif causée par l’inflammation et la fragmentation de la plaque de croissance de l’os du talon.

Névrome de Morton

Sensation de brûlure, de choc électrique et/ ou engourdissements entre les orteils, surtout entre le 3e et 4e orteil, aggravé par le port d’une chaussure trop étroite ou non adéquate au pied en question, le névrome est l’affectation d’un nerf qui se coince entre les os de l’avant-pied (les métatarses). Ce traumatisme crée de l’inflammation et une douleur qui peuvent devenir très persistantes et chroniques si les changements adéquats ainsi que les traitements appropriés (chaussure, support métatarsien/ pied, injection, etc.) ne sont pas engagés tôt dans le processus. Une chronicité peut s’installer et demander une intervention chirurgicale.

L’Oignon (Hallux Valgus)

L’hallux valgus, communément appelé oignon, est une déviation au niveau de la première articulation, soit celle du gros orteil. Cette déformation est principalement liée à une biomécanique défaillante comme dans le cas d’un pied plat, d'une hyperlaxité ligamentaire, d’une limitation du mouvement de l'articulation, d'une arthrite, etc. Une mauvaise chaussure peut aussi aggraver la déformation et augmenter les symptômes (inflammation, douleur, rougeur, bosse osseuse).

On peut voir l’hallux valgus se former en bas âge et à l’adolescence, il est important de consulter le cas échéant, puisqu’il est possible de diminuer la progression de la déviation et d’éviter la détérioration de la jointure créée par son mal-alignement. Dans le cas des oignons juvéniles, la laxité ligamentaire amenant un pied à s’affaisser est souvent en cause. L’Orthèse plantaire avec une chaussure adéquate sont des éléments importants dans le traitement de ces cas. Suite à un examen approprié, vous serez informés des divers traitements qui vous conviendront le mieux.

Orteils marteaux

Les orteils dits marteaux se présentent avec une contracture à la jointure du milieu de l’orteil, amenant souvent la partie du dessus de l’articulation à être en appui dans la chaussure et créer des lésions, telles des cors ou même des ulcères. Les orteils peuvent s’inflammer et devenir douloureux rendant le port de la chaussure difficile. Les orteils marteaux peuvent être flexibles, semi-rigides ou rigides, déterminant ainsi le type de traitement, puisqu’ils peuvent varier selon leurs degrés de sévérité et de flexibilité.

Afin de redonner du confort, il est important d’évaluer la chaussure, d’enlever les points de pression, permettre au pied de bien se positionner afin d’éviter d’agripper avec les orteils.

Entorse pied et cheville / traumatisme

Lors d’une entorse (foulure), ce sont les ligaments qui sont principalement affectés. Ceux-ci jouent un rôle de stabilisation des articulations dans le mouvement. Suite à une blessure telle que l’entorse, ces tissus sont souvent fragilisés même après leur guérison. Une personne peut donc avoir des entorses à répétition sans grand traumatisme, due à l’instabilité qui s’est créée. Lorsque prise tôt, en déterminant le grade de la blessure, nous pouvons permettre une guérison plus rapide. Thérapie manuelle, bandage thérapeutique, orthèses plantaires (quand la mécanique du pied est en cause des blessures répétitives), exercices de rééducation, sont quelques-uns des traitements proposés selon chaque cas. Il est toujours important de pouvoir déterminer lors de l’examen s’il s'agirait plutôt d'une fracture, d'une tendinite, d'une biomécanique défaillante du pied / cheville, ou d'une compression nerveuse (Syndrome tunnel tarsien) pouvant amener des douleurs semblables à celle de l’entorse.

L'échographie s'avère alors un atout puisqu'elle permet de visualiser l'inflammation, les ruptures de tendons ou de ligaments et les compressions nerveuses, etc.

Tendinite

Une tendinite est une affectation douloureuse habituellement créée par un mouvement répétitif de celui-ci, amenant une inflammation. On voit souvent la tendinite comme étant une blessure sportive, mais elle se présente aussi dans les cas où le pied / cheville ne fonctionne pas adéquatement, amenant ainsi de mauvaises tensions à chaque pas effectué, il y a donc des micro traumatismes ; cette blessure s’installe avec le temps ou avec une progression trop rapide d’une activité quelconque.

Selon le degré de sévérité, la thérapie manuelle, bandage thérapeutique, l’immobilisation, l’orthèse plantaire (quand le pied est en cause) et une infiltration de cortisone échoguidée, sont des traitements possibles. Le traitement idéal vous sera proposé suite à une évaluation approfondie. Si votre podiatre redoute une rupture tendineuse, elle pourra effectuer une échographie diagnostique afin de bien visualiser l'état de votre tendon dans le but d'optimiser le choix de traitement pour un retour rapide à vos activités.

Douleur ou restrictions des tissus suite à une chirurgie du pied

Toute chirurgie consiste à un traumatisme au niveau des tissus mous et tissus osseux (à divers degrés selon le type de chirurgie/ blessure). Chacun de nous avons une capacité de guérison qui permettra de réparer ces tissus, toutefois la façon que cette guérison s’opère peut être influencée par plusieurs éléments. Dans certains cas, des restrictions peuvent se présenter, empêchant un mouvement adéquat des articulations et de ses structures avoisinantes (tendons/ ligaments/muscles, etc.) allongeant la récupération, et même créant des compensations posturales. La thérapeutique manuelle permet de redonner la mobilité aux articulations, dégager les tensions musculaires et tendineuses, libérer les tissus de façon à permettre une meilleure circulation et ainsi améliorer le potentiel de guérison.

Inégalité des membres inférieurs

Il est commun de ne pas avoir exactement la même longueur de jambes et cela ne cause pas toujours de douleur. Toutefois, une différence de longueur de jambe de 5mm ou plus peut avoir un impact majeur sur la posture et causer des douleurs chroniques. Plusieurs signes et symptômes peuvent être reliés à une inégalité des membres inférieurs

  • Pieds : asymétrie des arches plantaires, oignon plus développé d’un côté, douleurs à un seul pied.
  • Genoux : syndrome de la bandelette, tendinite de la patte d’oie, arthrose, etc.
  • Hanches : douleur sur le côté d’une hanche.
  • Bas du dos : douleur ou raideur (en “barre” au bas du dos ou plus d’un côté que de l’autre), blocage SACRO-ILIAQUE, hernie discale, sciatalgie (nerf sciatique), etc.

Il existe 2 types d’inégalité de la longueur des jambes:

Inégalité structurelle

  • Réelle inégalité de longueur des os fémurs et/ou tibias
  • Souvent de génétique ou traumatique (suite à une fracture ou une chirurgie de la hanche ou du genou)

Inégalité fonctionnelle

  • D’origine posturale, l’asymétrie de la posture peut artificiellement raccourcir l’une de nos jambes par l’affaissement asymétrique des pieds, un genou fléchi, un bassin mal aligné, une scoliose, etc.

Le meilleur moyen d’éviter les douleurs et l’usure prématurée des articulations (arthrose) associée aux inégalités des membres inférieurs est d’agir de façon préventive. Consulter votre podiatre qui sera en mesure d’évaluer votre condition, de prescrire une mesure radiographique au besoin et vous offrir un traitement approprié s’il s’avère nécessaire (talonnette et/ou orthèses plantaires).

Ongle incarné infecté ou non infecté

L’ongle incarné est caractérisé par une hypercourbure du côté de l’ongle qui blesse la peau et crée une plaie. Cette partie de l’ongle est souvent inflammée et douloureuse, mais peut aussi s’infecter. Une mauvaise coupe d’ongle, un traumatisme important ou de mauvaises pressions répétées (par une mauvaise chaussure), l’hérédité, etc. peuvent aussi être en cause.

Nous serons en mesure de soulager cet inconfort et vous conseiller soit dans la coupe de l’ongle, les chaussures appropriées, et vous donner diverses options dans le traitement. La possibilité d’une intervention mineure est offerte à la clinique, de façon à éliminer la problématique de façon permanente. Cette intervention est faite sous anesthésie locale, est se veut peu invasive et peu douloureuse. Venez-nous consulter pour de plus amples informations.

Onychomycose

Le champignon de l’ongle est une infection courante, qui se développe dans un environnement où l’humidité est présente, telle que les chaussures. Si pris tôt, il est plus facile de permettre une guérison par les soins appropriés. Sans danger pour la santé, il peut tout de même se propager au niveau du reste de l’ongle et changer l’apparence de celui-ci de par sa coloration, sa forme, sa texture et son épaisseur. L’importance de consulter réside aussi dans le fait que certaines autres conditions peuvent être similaires en apparence, mais le traitement diffère.
Un médicament antifongique topique ou oral peut vous être recommandé.

Pied d’athlète

Infection fongique de la peau souvent chez les personnes qui transpirent beaucoup : peau qui craque entre les orteils, desquamation (peau qui lève), boutons sur la plante des pieds, démangeaisons.

Cors et callosités

La callosité est un épaississement de la peau que l’on retrouve surtout sous la plante des pieds aux endroits de pression ou friction auxquels le pied est sujet. La callosité est habituellement plus diffuse alors qu’un cor plantaire est concentré à un endroit précis et isolé. Il devient souvent douloureux et donnent souvent l'impression de marcher sur une roche. Le débridement (retirer la corne avec un scalpel) soulage la douleur. On retrouve aussi des cors (durillons) sur le dessus des orteils lorsque ceux-ci sont sujets à la friction ou pression par la chaussure. Plusieurs facteurs peuvent créer ou aggraver ces callosités et cors, soient la chaussure, le type de travail (en mouvement vs assis), les surfaces de travail (béton), le type de pied, le coussin naturel de plante du pied qui commence à diminuer, l’arthrite et les déformations plus rigides du pied (orteils marteaux), etc.

Verrues plantaires

Petite lésion bénigne mais contagieuse, la verrue est issue du virus du papillome. L’infection se fait généralement en s’infiltrant par une petite ouverture de la peau. Les verrues se recouvrent d’une couche de kératine qui augmente la pression et qui peut être douloureux dans certains cas. Les endroits publics tels que les piscines, les jeux d'eau, les gymnases et les vestiaires sont plus propices à la contamination. Divers traitements sont offerts dans le but d’enrayer la lésion lorsque le système immunitaire n’a pas fait son travail !

Le traitement le plus utilisé à la clinique est le Cantharone puisqu'il est efficace et sans douleur lors de l'application.

Corps étranger

Éclisse de verre, de bois, de métal, épine de plante, piquant d’oursin. Une petite écharde peut provoquer une grande gêne et parfois même une sacrée douleur! On ne s’en rend pas toujours compte au moment même où l’écharde entre mais, quelques heures plus tard, la douleur s’éveille. Parfois même, la zone est rouge et gonflée.

La plupart des corps étrangers superficiels peuvent être retirés sans douleur en clinique et le soulagement est immédiat. Il arrive parfois qu’une anesthésie locale soit nécessaire.

Pied diabétique

Les personnes diabétiques ont un risque accru de souffrir d’une plaie au pied, cicatrisant difficilement. Jusqu’à 5 % des diabétiques ont un ulcère du pied qui peut mener à l’amputation s’il n’est pas soigné rapidement. La prévention est cruciale.

Ainsi, on estime que 3 à 10 % des personnes diabétiques souffriront d’un problème de pieds, et que 1 personne sur 15 sera amputée.

Chaque année, dans le monde, plus de 1,3 million de personnes diabétiques perdent ainsi une jambe ou un pied. Il faut garder en tête que pris à temps, un ulcère se soigne dans la grande majorité des cas. Le podiatre est le professionnel de la santé le plus expérimenté pour effectuer les suivis préventifs, le traitement des plaies, la modification de chaussures et d’orthèses plantaires chez le patient diabétique.



Centre Podiatrique de la Montagne
Mont Saint-Hilaire

Téléphone : 450.281.1899
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Heures d'ouverture :
Lundi : 10h00-21h00
Mardi : 8h30-17h00
Mercredi : 8h30-21h00
Jeudi : 8h30-17h00




77, boulevard Sir Wilfrid-Laurier
suite 200 B
Mont Saint-Hilaire, Québec
J3H 3N3

Dans le même immeuble que le Chocolat Favori à Mont St-Hilaire
Situé au 2e étage avec ascenseur
Stationnement intérieur accessible gratuitement